Publié le 09/11/2016

Nos missions


Nos deux Conservatoires assurent aujourd’hui la protection, la gestion et la valorisation de plus de 200 espaces naturels (coteaux calcaires, prairies alluviales, étangs, marais, tourbières, etc.) dont la superficie totale s’élève à plus de 2 000 hectares d’espaces naturels répartis sur les territoires des cinq départements normands. 

 

Les missions des Conservatoires d’espaces naturels de Normandie :

Les Conservatoires d’espaces naturels de Normandie adhèrent à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels. Leurs missions sont ainsi communes aux 29 Conservatoires d'espaces naturels de France : connaître, protéger, gérer et valoriser les espaces naturels.

 

Améliorer les connaissances scientifiques du patrimoine naturel normand. La protection de la nature ne peut se faire sans connaître et comprendre le fonctionnement des milieux naturels de Normandie. Cette connaissance s’acquiert grâce à des études menées sur la flore et la faune par une équipe de spécialistes scientifiques. Elle recense, étudie et identifie les sites naturels remarquables et propose des plans d'actions favorables à leur conservation.


Les Conservatoires d'espaces naturels protègent les richesses écologiques, géologiques et paysagères grâce à l’acquisition de terrains ou à la signature de conventions de gestion avec des partenaires publics ou avec des propriétaires locaux.

Pour préserver la nature, les propriétaires publics comme privés peuvent bénéficier de l'expertise de leur Conservatoire par la signature d'une convention de gestion. Les Conservatoires acquièrent également des terrains naturels lorsque des propriétaires décident de confier définitivement leur terrain à une association reconnue protection de la nature.


Les Conservatoires d’espaces naturels mettent en place un plan de gestion écologique sur chaque site qu’ils gèrent en collaboration avec le propriétaire afin de favoriser la biodiversité. La gestion écologique passe parfois par une étape de restauration et de travaux, puis par un entretien régulier, du pâturage, de la fauche, du débroussaillage, selon les besoins des sites.


Pour les Conservatoires, la préservation du patrimoine naturel s’accompagne d’une volonté d’ouvrir et de faire découvrir leurs espaces naturels au public. La protection et l’entretien de ces richesses contribuent à l’attractivité touristique et à la sensibilisation du grand public. La valorisation des sites naturels peut prendre plusieurs formes comme la mise en place de panneaux d’information, la création de sentiers pédagogiques, l’édition de brochures, l’organisation de sorties nature…


Les Conservatoires accompagnent également les politiques environnementales nationales et territoriales relatives à la protection de la nature et des continuités écologiques : Schéma régional de cohérence écologique (SRCE), Stratégie de création d’aires protégées (SCAP), Natura 2000, Espaces naturels sensibles (ENS)… Dans ce cadre, ils développent des projets, aux échelles pertinentes, visant la gestion des milieux naturels et de la « trame verte et bleue » (restauration des fonctionnalités écologiques), en lien avec les collectivités territoriales.